Archives

La semaine de 4 heures par Tim Ferriss : à la rencontre des nouveaux bienheureux

Spread the love
Spread the love

Comme promis je relève le défi que je m’étais fixée.
Vous l’avez compris cet article participe à un événement inter blogueurs sur le thème « Les trois livres qui ont changé votre vie ».
Je vous mets les liens du site d’Olivier Rolland :
https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/evenement-interblogueurs-les-3-livres-qui-ont-change- votre-vie/

https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/

https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/la-semaine-de-4-heures/


En ce qui me concerne, mon choix s’est posé sur le livre de Tim Ferris. Pourquoi ? La réponse est très simple et aussi très pragmatique. A vrai dire je l’avoue à demi rougissante, mais c’est ma curiosité qui a guidé mon choix. On dit que c’est un vilain défaut, toutefois elle peut s’avérer utile quand on l’utilise à bon escient.


Je m’explique : en visualisant les vidéos Youtube d’Olivier Rolland, j’ai remarqué qu’il citait souvent cet ouvrage évoquant à quel point cela avait bouleversé sa vision qu’il avait de entrepreneuriat. De plus Olivier Rolland nous encourage voire exhorte à nous plonger dans la lecture de œuvres de non fiction. C’est comme se connecter à une multitude de cerveaux dit-il. J’ai trouvé l’idée séduisante.
Néanmoins j’ai préféré lire d’abord le livre avant de prendre connaissance de l’avis d’Olivier Rolland. Je ne voulais pas être influencée. Je me demandais en quoi je serais à mon tour bouleversée,choquée, interpellée.Le trouverais je à mon tour génial ou infecte?

La seconde raison ? La police utilisée ? Le livre est plaisant à lire, ce n’est pas écrit en paragraphes compacts avec une police de 8 dans un petit livret poche épais comme le bottin. Ne vous moquez pas, mais le times roman est fatal pour mon attention.« La semaine de 04 heures ou ma première gifle depuis un sacré bout de temps ».


Comment expliquer la fin d’une idée reçue ? Difficile n’est-ce pas ? Depuis mon enfance, je ne compte plus les fois où mon entourage m’a martelé avec une assiduité de fiscaliste de Bercy « Fais des études, tu auras ensuite un bon travail et une bonne retraite »ou « Faut travailler dur, si tu veux avoir un semblant de retraite ».Je ne compte plus les heures où j’ai rêvé de m’évader de mon bureau,de ma cellule pour voir autre chose, pour vivre autre chose…Vivre ! Moi qui cours après le temps,qui essaie de le racheter. J’ai réalisé que j’étais un zombie, un mort vivant. Une sacrée claque magistrale n’est-ce pas ?un ko technique digne d’un Cassius Clay.


Alors j’ai deux solutions soit je reste au sol dans les vapes en me disant que la vie est injuste ou je ramasse mon nez cassé ensanglanté et commence mon entrainement. Je choisis la deuxième option.


Je vais lire, comprendre, mettre en route ma maïeutique.
Tim Ferriss parle d’externaliser une partie de son travail en faisant appel à des assistants résidant à l’autre bout du monde. C’est surprenant pour une française de lire ça. J’ai dû me faire violence, car ce n’est pas exactement dans notre culture surtout si nous venons d’un milieu ouvrier.

Or je dois me rendre à l’évidence : un assistant= gain de temps. Réduction de la réunionite aiguë= gain de temps. Se consacrer dès le départ aux tâches les plus importantes= gain de temps.
La semaine de 4 quatre heures est une sorte de boite à outils afin de ne plus être aliéné par le travail,par cette course effrénée pour gagner notre biscotte avec un peu de beurre quand nous le pouvons.J’ignorais qu’il y avait autant de possibilités, je suis carrément bluffée. Je réalise que j’ai tellement apprendre pour progresser. Courage, audace, persévérance, quel beau challenge !
Parkinson et Pareto ? Il va bien falloir que je m’assagisse en me rangeant du côté de la Loi, non pas comme un procureur, mais plus comme un avocat de la défense. Défendre le droit de vivre mieux.
Que ferai-je de mon temps libre ? Ce ne sont pas les activités qui manquent. En attendant, je continue ma douce métamorphose avec ce slogan d’Obama en tête « Yes we can ».J’y ajoute seulement tel des glaçons dans un verre « thank you Mister Tim “Au final, c’est grisant de descendre du train pour changer de voie. Quelle est ma nouvelle destination ?
Ma propre voie 9-3/4 chère à Rowling qui me mènera vers ma version de la semaine de 4 heures au pays des nouveaux bienheureux.

Ps :Je n’ai choisi qu’un seul livre car je ne suis qu’au début de mon parcours.

Add a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.